NEWS

3ème Festival Alphabet Africa

Du 17 au 21 Juillet 2017

A Brazzaville et à OYO



2ème Festival Alphabet Africa 2016

Le 2ème Festival Alphabet Africa aura lieu : 

du 5 au 8 Septembre à Brazzaville

 

Au programme  : 

• Lancement de l'Emission Alphabet Africa à la télévision DRTV
• Lancement  de la Chanson Alphabet Africa pour l'apprentissage du Français et de Lingala à la télévision DRTV
• Lancement du Livre Abécédaire en Langue Mbochi
• Concours de la Marelle Alphabet Africa

• Présentation de l'Histoire Générale de l'Afrique par le Professeur Elikia Mbokolo, Président du Comité Scientifique de l ́Histoire Générale de l’Afrique de L'UNESCO

____________________________________________________________

La Conférence de presse du 2ème Festival

La conférence de presse du 2ème Festival Alphabet Africa aura lieu le lundi 5 Septembre 2016 à 14h à la Librairie Galerie Congo 84, Bd Denis Sassou N’Guesso, Immeuble Les Manguiers (Mpila) Brazzaville. Merci de bien vouloir confirmer votre présence auprès d’Emilie Eyala Tél : 00242-06 930 82 17


Validation du projet Alphabet Africa par UNICEF 15.01.2015








 Jean Paul WABOTAI au Salon du livre 2013

Animation musicale : le public révise l’alphabet en chanson avec Jean-Paul Wabotaï

 

 

Premier intervenant de cette 33e édition du Salon du livre de Paris, Jean-Paul Wabotaï a enchanté vendredi matin les visiteurs du stand Livres et Auteurs du Bassin du Congo. L’artiste et auteur kinois a présenté à un public composé d’enfants de 7 à 77 ans sonAlphabet Africa. Une animation musicale qui a provoqué l’enthousiasme.

 

Petits et grands ont récité l’alphabet en chanson avec Jean-Paul Wabotaï, vendredi matin, sur le stand Livres et Auteurs du Bassin du Congo. Sous la houlette de l’artiste et écrivain, qui vient de sortir un ouvrage sur l’histoire du gospel, les plus jeunes ont élaboré un abécédaire tout en reprenant en cœur le refrain de la chanson Alphabet Africa. Pour chaque lettre, le public devait trouver un mot commençant par cette lettre. Et si la lettre L fut associée au mot « livre », le C fut assemblé à « Congo », bien évidemment.

Rappelons que l’alphabétisation est l’objectif premier de Jean-Paul Wabotaï, auteur et compositeur du disque Alphabet Africa, qu’il souhaite distribuer gratuitement aux millions d’enfants analphabètes de l’espace francophone. Soutenu par l’Unesco et l’OIF, Jean-Paul Wabotaï souhaite ainsi s’inscrire dans la thématique de l’année 2013 au Congo, consacrée à l’éducation pour tous.

 

Camille Delourme Mars 2013

 


Bulletin-Francophonie

Mardi 9 Octobre 2012 à 04:15:00
dboif020 (Congo-Kinshassa)

 

XIVe sommet de la Francophonie à Kinshasa du 9 au 15 Octobre 2012

Au sommaire :

Henri Lopes, Rénover la Francophonie
André Patient Bokiba, La place des langues africaines
Noël Ndong, Le français menacé
Clément Duhaime, L'Afrique, locomotive de demain
Anne-Marie Cordelle, Une dimension stratégique
Pierre Berthelot, Afrique du Nord et Sahel : un pilier majeur de la Francophonie
Anatole Collinet Makosso, Un facteur essentiel d'unité
Froud Benhalla, Le défi des médias
Grégoire Léfouoba, Appel à la responsabilité universelle
Jean-Paul Wabotai, Un abécédaire pour promouvoir l'Organisation
Jean-Paul Pigasse, Le Bassin du Congo à l'honneur
Gankama N'Siah, La dimension politique intérieure du sommet de Kinshasa

Téléchargez le No spécial des Dépêches de Brazzaville


Bulletin-Francophonie

Vendredi 5 Octobre 2012 à 00:00:00
dbOIF005 (Congo-Brazza)

 

ALPHABET AFRICA

Répondant à l'appel du président de la République auprès de la diaspora congolaise et devançant la thématique de l'année 2013 voulue par le chef de l'État, « l'Éducation pour tous », Jean-Paul Wabotai a réalisé un abécédaire musical intitulé Alphabet Africa

Auteur-compositeur du disque, l'artiste kinois, né d'une mère originaire de Boko, présente ce formidable outil, ludique et efficace, qui vise à favoriser l'alphabétisation des enfants d'Afrique francophone. À quelques jours du sommet de la Francophonie de Kinshasa, coup de projecteur sur l'investigateur de cette démarche éducative et enthousiasmante.

Les Dépêches de Brazzaville : L'année 2013 sera placée, au Congo, sous le thème de « l'Éducation pour tous ». Mais finalement, sur le terrain, vous avez pris de l'avance. Pouvez-vous nous expliquer votre démarche ?
Jean-Paul Wabotai :
 Par le biais des associations Enfant du Congo-Enfant du monde et Mama-Yakala, installées à Brazzaville, nous soutenons sur le terrain le projet d'éducation pour tous, qui figure dans les Objectifs du millénaire pour le développement de l'Unesco depuis l'an 2000. Je suis moi-même ambassadeur de la Culture et de la Paix depuis 1993. Suite à l'appel du chef de l'État à la diaspora pour œuvrer au développement du pays, nous avons souhaité faire du Congo le pays-pilote de l'alphabétisation par la musique. D'où la naissance du disqueAlphabet Africa.

LDB : Pouvez-vous nous présenter ce disque ?
JPW :
 Alphabet Africa est un outil concret de la promotion de la langue française, qui est le seul moyen de communiquer entre les vingt et une nations francophones d'Afrique, préconisée par la Francophonie. Ce disque rentre totalement dans les objectifs de la Francophonie et de l'Unesco. C'est un moyen ludique et efficace de toucher des millions de personnes, enfants ou adultes, au sein de l'espace francophone. Mais ce disque dépasse le cadre de la Francophonie, car la deuxième chanson, en play-back, laisse la place aux langues africaines. Dans le sillage de ce premier disque, nous voulons ensuite développer des abécédaires dans toutes les langues africaines. Car la promotion des langues vernaculaires figure également dans les objectifs de la Francophonie et doit aller de pair avec celle de la langue française.

LDB : Quel soutien avez-vous reçu des institutions sur le terrain ?
JPW :
 Je dois avouer que malgré l'intervention et la recommandation de l'Unesco, je n'ai pas reçu de réponse favorable de la part du ministère de l'Éducation du Congo-Brazzaville. J'ai rencontré plusieurs conseillers du ministère, mais il n'y a pas eu de réaction. Ce qui est dommage, car le choix du Congo comme pays pilote de l'alphabétisation par la musique n'est pas anodin. En 2010, ce projet a été édité par Larousse en version anglaise et espagnole, ce qui prouve que c'est un projet sérieux et fiable. Notre démarche n'était pas de quémander de l'argent, mais de trouver un soutien pour lancer ce projet de grande envergure pour toute l'Afrique francophone. Mais je suis certain que le changement à la tête du ministère de l'Éducation va nous permettre de repartir du bon pied et de pouvoir faire ensemble de grandes choses pour notre jeunesse.

LDB : Mais malgré ce refus, le disque existe et est déjà distribué... JPW : Tout à fait. Rien ne peut nous décourager dans ce grand projet. Nous avons financé ce disque, dont deux mille exemplaires ont été distribués gratuitement, dans notre Maison de la paix et de l'alphabétisation de Brazzaville. Nous avons aussi trouvé un partenariat avec DRTV, qui assure la promotion du CD. Des accords ont également été signés avec Top-TV, MN-TV pour monter, à terme, des émissions pour enfants basées sur l'alphabet.

LDB : Cette Maison de la paix a donc ouvert début septembre. Quel est l'objectif de ce lieu ?
JPW :
 Nous avons lancé à Brazzaville la première Maison de la paix, à Bacongo, avec pour objectif de rapprocher le peuple du Congo, en parlant de réconciliation, une méthode concrète et efficace utilisée par Nelson Mandela en Afrique du Sud, avec les enfants, leurs familles. En Afrique du Sud, le dialogue a contribué à apaiser beaucoup d'âmes. Un chemin que l'on veut suivre pour rapprocher les différentes constituantes du Congo, qu'elles soient du Nord, du Sud ou d'ailleurs. Il y a donc ce travail de sensibilisation auprès des jeunes et de leurs familles, mais aussi, bien entendu, l'alphabétisation et l'éducation.

LDB : Outre la Maison de la paix, comment comptez-vous développer la chaine de distribution du disque pour parvenir à toucher le plus grand nombre de personnes ?
JPW :
 Tous les partenaires seront les bienvenus, car c'est un projet qui nécessite la mobilisation de toutes et tous. De notre côté, nous sommes en train de finaliser la Caravane Alphabet Africa. Il s'agira d'un bus, décoré par des enfants de la Maison de la paix et sonorisé qui sillonnera les villes et les campagnes pour promouvoir en musique et en jeux ludiques (alphabet nzango, alphabet silikoti, alphabet jonglage, alphabet marelle) l'alphabétisation. L'idée est de parcourir le Congo, puis la RDC, ensuite la zone Cémac, puis agrandir encore d'avantage le cercle d'alphabétisation pour toucher les villages et zones les plus reculées, mais aussi les grandes villes, car tout le monde a le droit d'accéder au savoir. Et la base, c'est l'alphabet.

LDB : Alors que s'ouvre bientôt le sommet de la Francophonie de Kinshasa, quel message voulez-vous adresser aux instances de la Francophonie ?
JPW :
 Nous souhaitons distribuer des millions de CD Alphabet Africa et en appelons à tous ceux, opérateurs privés ou institutionnels, qui croient à ce projet : rejoignez-nous pour écrire cette belle et grande histoire. Ensemble, éradiquons l'illettrisme et offrons aux générations futures l'éducation qu'elles méritent.

Propos recueillis par Camille Delourme et Marie-Alfred Ngoma


Photo 1 : De jeunes Brazzavillois présentent leur abécédaire Alphabet Africa.
Photo 2 : Des dizaines d'enfants accompagnent Jean-Paul Wabotai pour se rendre à la Maison de la paix et de l'alphabétisation de Brazzaville.

 

 


Alphabet Africa : Moyen efficace de lutte contre l’analphabétisme en Afrique

Mercredi 19 Septembre 2012 - 18:02

Le Congolais Jean Paul Wabotaï vient de mettre sur pied un outil pédagogique (CD) d’apprentissage de l’alphabet français par la chanson, appelé Alphabet Africa. Il vise à faciliter la maîtrise de l’alphabet aux enfants et s’appuie également sur les jeux et les dessins.

M. Wabotaï appelle les pouvoirs publics et les acteurs privés à participer à la production de plusieurs CD d’Alphabet Africa qui seront disséminés à travers les différents pays africains francophones. 
Artiste, auteur et compositeur, Jean Paul Wabotaï estime que l’éducation commence par l’alphabet. Le projet Alphabet Africa a pour but de favoriser l’éducation informelle des Africains et de contribuer au développement du continent. Il concerne les enfants dont l’âge oscille entre 2 et 7 ans et devra couvrir quelque 21 pays africains francophones. 
Le CD du projet comporte trois chansons : Alphabet Africa, Alphabet Africa play-back et Alphabet Africa refrain, ainsi qu’un poster illustrant chaque lettre de l’alphabet. Il s’agit selon l’auteur, d’un support éducatif ludique conçu pour apprendre en s’amusant chez soi ou à l’école. 
A Brazzaville, Jean Paul Wabotaï essaie de nouer des contacts avec les responsables nationaux en charge de l’éducation en vue de la multiplication du CD et de sa mise à disposition des enfants. Dans certains quartiers de la capitale, des enfants s’approprient d’ores et déjà la méthode approuvée par l’UNESCO. 
«En concevant ce CD, j’ai souhaité que l’Afrique puisse apporter sa contribution dans la mise en œuvre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), notamment dans le volet éducatif. C’est un rêve de la participation du continent noir à la lutte contre l’analphabétisme», explique M. Wabotaï. 
La genèse du projet Alphabet Africa remonte à 2010, année au cours de laquelle l’auteur a pu réaliser la publication de deux livres CD chez Larousse Espagne sous la marque Vox : Vox Alphabet en anglais et Abecedario Vox en espagnol. 
Ambassadeur de la paix depuis l’an 2000, Jean Paul Wabotaï a créé une maison de la paix, et de l’alphabétisation à Bacongo, 2ème arrondissement de Brazzaville. L’objectif étant de promouvoir la paix, la réconciliation, le dialogue socioculturel et l’esprit de solidarité.